Environnement

L’élevage est l’un des principaux facteurs du changement climatique, de la déforestation et du déclin de la biodiversité. De même qu’il est une source de pollution majeure. Végétaliser notre alimentation a donc un impact profond sur notre environnement.

Changement climatique

À l’échelle mondiale, le changement climatique est le grand défi de notre époque. Un phénomène qui affectera tous les animaux et toutes les plantes, l’ensemble des écosystèmes, le bien-être et la santé de milliards de personnes et, en fin de compte, notre capacité même à survivre sur la planète. Ce défi, nous n’avons pas d’autre choix que de le surmonter.

En 2017, 15 000 scientifiques ont tiré la sonnette d’alarme en lançant un “avertissement à l’humanité”.1 En 2018, le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) a publié un rapport selon lequel des changements urgents et sans précédent sont absolument nécessaires pour éviter une catastrophe mondiale.2

Ce sont des changements qui nous concernent tous.

Combattre le changement climatique par le changement d’alimentation

Selon l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), l’élevage est responsable de 14,5 % de toutes les émissions de gaz à effet de serre causées par l’homme.3 C’est davantage que tout le secteur des transports : les voitures, les trains, les avions et les bateaux réunis.

Si ces émissions proviennent en petite partie des animaux eux-mêmes, c’est chaque étape de la production de viande, de lait et d’œufs qui est fortement émettrice de carbone. Du défrichage des terres pour cultiver l’alimentation animale, aux transports vers les abattoirs. De la production des emballages plastiques jusqu’à l’expédition réfrigérée des produits de par le monde.

Il n’est donc pas étonnant que lorsque les climatologues évaluent les meilleurs moyens de minimiser notre bilan carbone, la réduction de notre consommation de produits d’origine animale figure tout en haut de la liste, au côté de notre consommation de combustibles fossiles tels que le charbon et le pétrole.4

Et nous devons commencer dès maintenant. Le GIEC considère que nous n’avons que jusqu’en 2030 pour limiter la catastrophe climatique.5

Déforestation

Les arbres jouent un rôle vital dans notre survie en absorbant quelque 25 % du CO2 émis dans l’atmosphère. Mais la quantité de terres nécessaire à l’alimentation des animaux augmente proportionnellement à la demande mondiale en viande. Notons qu’il faut beaucoup plus de surfaces de terres cultivables pour produire de la viande que pour produire des aliments végétaux. En fait, l’élevage utilise 83% des terres agricoles mais ne fournit que 18% de nos calories.6 La demande croissante en viande implique la destruction des forêts anciennes, et les conséquences environnementales se poursuivent bien après l’abattage des arbres. Sans la protection de la canopée, les terres se fragilisent à la merci des conditions météorologiques. Des paysages qui étaient jadis d’un grande richesse biologique sont rendus complètement stériles du fait de la déforestation. Et l’élevage en est l’un des principaux responsables.7

Extinction des espèces

À mesure que l’on rase les forêts, des populations entières d’animaux sont tuées ou déplacées. Environ 135 espèces animales ou végétales disparaissent chaque jour du fait de la déforestation.8

Les océans aussi, sont en passe d’être décimés. Plus de 30 % des zones de pêche de la planète ont déjà été poussées au-delà de leurs limites biologiques. Seule une intervention de grande envergure pourrait les restaurer.9 Des populations aquatiques entières sont sur le point de s’effondrer.10 Ce ne sont pas seulement les poissons que nous mangeons directement qui sont en voie d’extinction, mais également les poissons abattus pour l’alimentation des animaux d’élevage, y compris celle des poissons d’élevage.

À l’échelle mondiale, les populations animales ont chuté de 60 % depuis 197011 et la première secrétaire de la Convention des Nations Unies sur la diversité biologique a mis en garde la communauté internationale sur l’impératif de conclure un accord d’ici deux ans pour enrayer cette extinction massive.12

Devant un tel déclin de la biodiversité, les scientifiques parlent “d’anéantissement biologique”,13 celui de la sixième extinction massive de l’histoire de la planète. Et à mesure que la demande mondiale de produits d’origine animale augmente, la destruction s’accélère.

Pollutions

Il y a des milliards d’animaux d’élevage sur la planète.14 Autrefois, lorsque l’agriculture paysanne alimentait les populations locales, le lisier pouvait être épandu sous forme d’engrais. Désormais les quantités industrielles de déjection animales sont beaucoup trop importantes pour pouvoir être absorbées par les sols. Elles sont donc stockées dans d’immenses fosses à purin. Il est fréquent que des fuites et des débordements pénètrent la nappe phréatique, menacent l’approvisionnement en eau potable et dégradent la vie aquatique.15 En Europe et aux États-Unis des dizaines de milliers de kilomètres de rivières sont polluées chaque année par les fosses à purin. Un seul déversement de lisier pouvant tuer jusqu’à 10 millions de poissons.16

Vegan pour la planète

Nous nous sommes rendus responsables de la déforestation, de la pollution des terres, des sols et des rivières, ainsi que de l’extinction d’innombrables espèces. Nous avons assisté à des tempêtes record, des incendies spectaculaires, des pénuries d’eau, au blanchissement des coraux, aux zones mortes océaniques, aux canicules, à la fonte des glaciers, à la montée des eaux et aux inondations dévastatrices.

Notre consommation de produits d’origine animale alimente le désastre écologique.

Télécharger le guide

1 Andrew Griffen, ’15,000 scientists give catastrophic warning about the fate of the world in new “letter to humanity”’, The Independent, 13 Nov 2017 [https://www.independent.co.uk/environment/letter-to-humanity-warning-climate-change-global-warming-scientists-union-concerned-a8052481.html]

2 Jonathan Watts, ‘We have 12 years to limit climate change catastrophe, warns UN’, The Guardian, 8 Oct 2018 [https://www.theguardian.com/environment/2018/oct/08/global-warming-must-not-exceed-15c-warns-landmark-un-report]

3 Food and Agriculture Organization of the United Nations, ‘Tackling climate change through livestock: a global assessment of emissions and mitigation opportunities’, 2013 [http://www.fao.org/3/a-i3437e.pdf]

4 ‘A blanket around the Earth’, Earth Science Team, NASA [https://climate.nasa.gov/causes/]

5 Jonathan Watts, ‘We have 12 years to limit climate change catastrophe, warns UN’, The Guardian, 8 Oct 2018 [https://www.theguardian.com/environment/2018/oct/08/global-warming-must-not-exceed-15c-warns-landmark-un-report]

6 Damian Carrington, ‘Reducing meat and dairy is “single biggest way” to reduce your impact on Earth’, The Guardian, 31 May 2018 [https://www.theguardian.com/environment/2018/may/31/avoiding-meat-and-dairy-is-single-biggest-way-to-reduce-your-impact-on-earth]

7 James Cameron and Suzy Amis Cameron, ‘Animal agriculture is choking the Earth and making us sick. We must act now,’ The Guardian, 4 Dec 2017 [https://www.theguardian.com/commentisfree/2017/dec/04/animal-agriculture-choking-earth-making-sick-climate-food-environmental-impact-james-cameron-suzy-amis-cameron]

8 ‘Measuring the daily destruction of the world’s rainforests’, Scientific American [https://www.scientificamerican.com/article/earth-talks-daily-destruction/]

9 World Wildlife Fund, ‘Overfishing’ [https://www.worldwildlife.org/threats/overfishing]

10 World Wildlife Fund, ‘Living Blue Planet Report’, 2015 [https://assets.wwf.org.uk/downloads/living_blue_planet_report_2015.pdf]

11 Damian Carrington, ‘Humanity has wiped out 60% of animal populations since 1970, report finds’, The Guardian, 30 Oct 2018 [https://www.theguardian.com/environment/2018/oct/30/humanity-wiped-out-animals-since-1970-major-report-finds]

12 Jonathan Watts, ‘Stop biodiversity loss or we could face our own extinction, warns UN’, The Guardian, 6 Nov 2018 [https://www.theguardian.com/environment/2018/nov/03/stop-biodiversity-loss-or-we-could-face-our-own-extinction-warns-un]

13 Damian Carrington, ‘Earth’s sixth mass extinction event under way, scientists warn’, The Guardian, 10 Jul 2017 [https://www.theguardian.com/environment/2017/jul/10/earths-sixth-mass-extinction-event-already-underway-scientists-warn]

14 ‘Strategic Plan 2013-17: For kinder fairer farming worldwide’, Compassion in World Farming [https://www.ciwf.org.uk/media/3640540/ciwf_strategic_plan_20132017.pdf]

15 George Monbiot, ‘Toothless Environment Agency is allowing the living world to be wrecked with impunity’, The Guardian, 12 Nov 2015 [https://www.theguardian.com/environment/georgemonbiot/2015/nov/12/toothless-environment-agency-is-allowing-the-living-world-to-be-wrecked-with-impunity]

16 John Vidal, ‘10 ways vegetarianism can help save the planet’, The Guardian, 18 Jul 2010 [https://www.theguardian.com/lifeandstyle/2010/jul/18/vegetarianism-save-planet-environment]

Découvrir l'alimentation végétale

Télécharger le guide