Le véganisme est universel

VEGANISM IS GLOBAL

Le mouvement végane n’envahit pas seulement les pays occidentaux, mais aussi le monde entier. La santé, la prévention des pandémies et les préoccupations climatiques expliquent en grande partie l’essor des alimentations végétales sur la planète.

En Afrique, un nombre croissant de lieux véganes s’ouvrent en réponse aux défis sanitaires et environnementaux. HappyCow, une application qui aide les végétariens et les végétaliens à trouver des lieux de restauration dans le monde entier, répertorie désormais plus de 900 restaurants proposant des options véganes en Afrique, dont plus de la moitié ont été ajoutés au cours des deux dernières années.

Si les grandes villes comme Le Cap et Johannesburg en Afrique du Sud, Nairobi au Kenya et Accra au Ghana ont été à l’avant-garde de cette poussée, le véganisme a même trouvé sa place dans les villages, les écoles et certaines petites communautés tribales, où le désir des gens de lutter contre le changement climatique et d’améliorer leur santé est tout aussi fort que partout ailleurs dans le monde.

Le véganisme en Ouganda

À Busembatia, une petite ville située à l’extrémité nord du district d’Iganga en Ouganda, un militant végane dévoué, Muwanika Brian, s’efforce d’améliorer la santé et les perspectives d’avenir des enfants orphelins en leur apprenant à considérer les animaux comme des créatures bien-aimées de Dieu, plutôt que comme de la nourriture, et en démontrant comment un système alimentaire à base de plantes peut être bénéfique à la fois pour leur santé et pour celle de l’Ouganda.

L’Afrique connaît un grand nombre des graves problèmes de santé et d’environnement que le véganisme peut contribuer à résoudre. Selon l’Organisation mondiale de la santé, des maladies telles que les maladies cardiovasculaires et le cancer ont désormais dépassé les maladies infectieuses, comme le choléra et la rougeole, pour devenir le principal fardeau pour les populations et les économies africaines. Une grande partie du continent ressent déjà les effets du changement climatique : les sécheresses et les inondations, plus fréquentes et imprévisibles, font des ravages chez les agriculteurs et font régulièrement des victimes.

Muwanika Brian souligne que le véganisme n’est pas une nouvelle tendance, il s’agit simplement d’un retour aux alimentations africaines traditionnelles, des régimes riches en riz, posho, motoke, Sukuma, dodo, lectus, gboma, noix, haricots et pommes de terre.

Une alimentation traditionnelle est essentiellement végétale

« Une alimentation végétale est un moyen efficace pour être en bonne santé. C’est pourquoi les enfants et les familles de ma communauté doivent revenir à ce mode d’alimentation plus traditionnel. Les aliments d’origine végétale sont pleins de fibres, de calcium, de protéines et de nombreux autres nutriments qui nous permettent de nous développer. Nous n’avons pas besoin de tuer les animaux pour nous nourrir, nous devons plutôt les protéger. Ils ont autant le droit de vivre leur vie que nous : c’est pourquoi être végétalien est ce qu’il y a de mieux à faire et c’est pourquoi le véganisme est l’avenir. »Muwanika Brian

Aujourd’hui et jusqu’à la fin du mois de novembre, Million Dollar Vegan s’associe à Muwanika Brian et à des bénévoles locaux pour fournir des repas véganes et des denrées végétales aux familles et aux orphelins touchés par la pandémie à Busembatia, en Ouganda. Grâce à ce don de nourriture, à l’éducation sur les bienfaits d’un mode de vie végane et à la sensibilisation croissante aux conséquences néfastes de la production et de la consommation de produits d’origine animale, Muwanika Brian espère changer la façon dont sa communauté perçoit la nourriture.

« Je veux que ma communauté soit responsabilisée par ce qu’elle mange, et non pas menacée par cela. Le véganisme est pour moi, le véganisme est pour eux, le véganisme est pour les animaux, le véganisme est pour la planète – le véganisme est universel ! »

Lancez-vous !

Manger vegan pendant 31 jours

Lancez-vous !