Le véganisme est plus sûr

VEGANISM IS SAFER

C’est le sixième jour du projet de justice alimentaire que nous avons lancé avec le World Vegan Day, et nous sommes au Mexique où notre directrice de campagne Jessica Gonzalez Castro, en partenariat avec Casa Animal Morelia et Traficando amor y robando sonrisas, visite deux communautés défavorisées du Michoacán, dans l’ouest du pays.

Populations abandonnées

La Isla de Tzirio et la Isla de las Rosas sont parmi les villages les plus isolés du secteur, et toutes deux ont subi un arrêt brutal de leurs activités économiques depuis le début de la pandémie. Les transports publics s’étant également arrêtés en raison de la baisse d’activité, leurs populations s’y sentent plus abandonnées que jamais.

Travailler ensemble pour un monde plus sûr

L’organisation locale « Traficando amor y robando sonrisas » (« Trafic d’amour et vol de sourires ») a été en mesure d’offrir un soutien par le biais de livraisons intermittentes de nourriture et de vêtements, et nous sommes donc ravis de travailler avec eux pour partager 500 pozoles (un ragoût mexicain) véganes avec les traditionnelles brioches “pan de muerto”.

Le « Festival del Pozole » a lieu chaque année en novembre dans cette région, où le ragoût traditionnel est généralement préparé avec de la viande de porc, d’agneau, de crevettes, de poulet et de grenouille. Mais l’élevage intensif de cochons et de poulets est associé à un risque important de pandémie, et a déjà permis à de terribles virus tels que le H5N1 de muter et se transmettre aux humains. C’est une des raisons pour lesquelles l’alimentation végétale est plus sûre pour nous tous.

Travailler ensemble pour un avenir plus sûr

La dégradation du climat est l’une des menaces les plus graves auxquelles nous sommes confrontés, et l’élevage d’animaux, y compris l’élevage de crevettes, a un impact profondément négatif sur le climat. Les émissions de dioxyde de carbone, de protoxyde d’azote et de méthane provenant de l’industrie de l’élevage contribuent toutes de manière disproportionnée au changement climatique. Les chercheurs ont constaté que pratiquement tous les aliments d’origine animale ont toujours un coût environnemental plus élevé que la quasi-totalité des aliments d’origine végétale.

Maintenir les traditions

Aujourd’hui, nous voulons montrer que nous n’avons pas besoin de renoncer à nos traditions, à nos festivals et autres cérémonies culturelles importantes lorsque nous choisissons de manger végane. Et lorsque nous apportons de petites adaptations positives à notre alimentation, nous faisons des choix plus sûrs pour nous-mêmes, pour notre famille, pour notre communauté et pour le reste du monde.

Lancez-vous !

Manger vegan pendant 31 jours

Lancez-vous !