Le véganisme donne du pouvoir

VEGANISM IS EMPOWERING

Chaque être humain a le pouvoir de contribuer à rendre le monde un peu plus doux, un peu plus pacifique. Et différentes personnes de différentes générations peuvent réunir le mélange parfait de sagesse, d’expérience, d’enthousiasme et de passion. Aujourd’hui, au neuvième jour de notre série de 14 initiatives de justice alimentaire à l’occasion de la Journée Mondiale du Véganisme (World Vegan Day), nous nous retrouvons en Hongrie avec notre ami et militant Raul Vida, où nous distribuons des repas véganes fraîchement préparés pour les résidents et le personnel de deux maisons de retraite.

En l’honneur des résidents les plus âgés, nous avons concocté un plat hongrois populaire, le paprikás krumpli, mais au lieu des ingrédients habituels d’origine animale, nous avons utilisé des saucisses à base protéines de pois pour accompagner les pommes de terre, et un assaisonnement parfait pour accorder les saveurs traditionnelles aux nouveaux ingrédients, et ainsi constituer une alternative éthique sans souffrance animale.

Une source d’émancipation

Trop souvent, nous nous sentons impuissants face à certains des plus grands défis dans le monde, et trop souvent nous sommes encouragés à nous sentir ainsi par des industries qui nous causent beaucoup de tort, à nous et à la planète. Mais nous ne sommes pas impuissants. Nous pouvons avoir un impact significatif par nos choix et nos actions. Selon des chercheurs de l’université d’Oxford, la meilleure chose que l’on puisse faire, à l’échelle individuelle, pour protéger la planète est d’adopter une alimentation végétale. C’est aussi la meilleure chose que nous puissions faire pour protéger les animaux.

Notre objectif aujourd’hui était de donner du pouvoir aux personnes d’une génération trop souvent mise à l’écart lorsqu’il s’agit de discuter de l’avenir de la planète et de prévenir la souffrance animale. Leur voix doit être entendue et leur contribution valorisée.

Alimentation et éducation

La nourriture est un excellent point de départ pour une discussion plus large sur les conséquences de nos choix alimentaires. Ainsi, en plus de la nourriture que tout le monde a aimée, nous avons distribué des informations sur la philosophie végane, les multiples bienfaits des alimentations végétales et l’impact de l’élevage sur la destruction des habitats naturels et la propagation des zoonoses telles que la COVID-19.

Raul, le coordinateur des initiatives de solidarité alimentaire soutenues MDV en Hongrie, a résumé avec bonheur son expérience à la fin de l’événement :

« Chacune de nos distributions de nourriture est un petit miracle. Rencontrer de nouvelles personnes avec des histoires différentes, leur montrer des alternatives éthiques et partager le véganisme avec elles est l’une des meilleures façons d’avoir un impact positif dans le monde.”

« Notre quatrième distribution de nourriture nous a conduits dans deux maisons de retraite où les réactions que nous avons reçues nous ont beaucoup touchés, mais surtout Tante Elizabeth, une dame de 80 ans, qui nous a remerciés en larmes de prendre soin des personnes âgées. Nous ne pouvions pas voir nos visages en entier à cause des masques, mais ses yeux rayonnaient d’une joie qui a illuminé mon cœur. Elle nous a envoyé des baisers de loin et est revenue vers nous plusieurs fois pour nous remercier encore de notre soutien. Nous lui avons promis que nous la reverrions et que nous ferions de notre mieux non seulement pour les personnes âgées mais aussi pour tous les humains et les animaux de la planète. Parce que la vie est bien meilleure quand on est gentil avec les autres ».

Plus d’infos sur le site Prove.hu

Lancez-vous !

Manger vegan pendant 31 jours

Lancez-vous !