Et si j’étais sur une île déserte ?

Malgré l’improbabilité de ce scénario, on nous pose souvent cette question !

Si vous mouriez de faim sur une île déserte où vivent des animaux sauvages, il serait probablement beaucoup plus sûr pour vous de découvrir ce que ces animaux mangent – les racines, les baies, les tubercules, les fruits et les feuilles – et de les manger aussi. Après tout, les animaux sauvages sont dangereux, et à moins d’être dans cette situation avec un fusil, un jeu de couteaux de boucherie et un moyen de cuire la viande pour se débarrasser de tout agent pathogène, la plupart des gens auraient bien du mal.

Nous pensons cependant que cette question concerne moins les îles désertes que les limites de la détermination des vegans. Et bien sûr, cela varie d’une personne à l’autre. Mais personne ne jugerait quelqu’un d’autre pour avoir fait ce qu’il devait vraiment faire pour survivre. Dans des cas de crash d’avions, des personnes n’ont survécu qu’en mangeant le corps de leurs camarades et amis, mais ils n’ont pas voulu en faire leur premier choix ! Dans des circonstances extrêmes, les gens font des choses extrêmes, et nous acceptons qu’un choix aussi inhabituel – et désagréable – ne soit fait que par nécessité.

Dans la vie de tous les jours, cependant, lorsqu’il existe de nombreux aliments végétaux, nous pouvons choisir d’être bienveillants, en bonne santé et respectueux de l’environnement à chaque repas que nous mangeons. Nous n’avons pas du tout besoin de manger les animaux ou leurs sous-produits.

Nous vous encourageons donc à essayer une alimentation végétale, et si jamais vous vous retrouvez sur une île déserte, faites ce qu’il faut pour survivre, et nous vous promettons que nous ne jugerons pas.

Inscrivez-vous pour découvrir l’alimentation végétale et accédez gratuitement à notre guide vegan, nos fiches de recettes et nos conseils santé et nutrition.

Manger vegan au mois de janvier

Lancez-vous !