Nous serions envahis par les animaux si nous cessions de les manger / chasser

Les animaux ne sont élevés qu’en réponse à une demande. Si les gens cessent de vouloir les manger, on ne les fera pas naître, et il n’y a donc aucun risque que nous soyons envahis. Comme il est peu probable que le monde entier devienne vegan du jour au lendemain, il n’y a aucune raison pour que les éleveurs abandonnent les animaux. Ils cesseraient simplement de les faire naître.

Si nous cessions de manger des animaux chassés aussi bien que des animaux d’élevage, le nombre d’animaux sauvages augmenterait certainement, et il ne s’agit pas seulement d’épargner les animaux chassés eux-mêmes.

Les populations d’animaux sauvages dans le monde ont diminué de 60 pour cent depuis 1970,1 en grande partie à cause de la demande croissante de viande et de l’immensité des terres nécessaires à la production de cultures pour nourrir les animaux d’élevage. Les deux autres raisons invoquées pour cette décimation sont la chasse aux animaux pour les manger et la pêche.

Si nous cessions de manger des animaux élevé, chassés et pêchés, nous permettrions au monde naturel de se régénérer et il y aurait de nouveau des populations sauvages en santé. Les animaux ne souffriraient pas dans les élevages et les abattoirs, et notre monde naturel épuisé aurait une chance de se rétablir.

Inscrivez-vous pour découvrir l’alimentation végétale et accédez gratuitement à notre guide vegan, nos fiches de recettes et nos conseils santé et nutrition.

Manger vegan au mois de janvier

Lancez-vous !