Les vegans sont faibles

Qu’ont en commun Lewis Hamilton (Formule 1), Kyrie Irving (basketball) et Kendrick Farris (haltérophile olympien) ? Bien sûr, vous connaissez la réponse : ils sont tous vegans. Il en va de même pour le boxeur poids lourd Byrant Jennings, l’homme le plus fort du monde Patrik Baboumian et l’artiste martial mixte de classe mondiale Nate Diaz.

De plus en plus, les athlètes choisissent de une alimentation végétale, et ils trouvent que cela les aide à s’entraîner plus fort et à récupérer plus rapidement, et tout cela sans perte de performance, de force ou de masse musculaire.

Le joueur de la NFL David Carter dit : « Les gens me demandent si je veux un steak et je leur réponds que je ne mange pas de viande ni de produits laitiers. D’habitude, ils se disent : “Attends, tu es censé être petit et faible.” Mais bien sûr, ils ne peuvent pas dire ça quand ils me regardent. »

Les vegans ne sont absolument pas faibles.

Tous les nutriments dont vous avez besoin peuvent être trouvés sans consommer de produits d’origine animale. Mais ce que l’on ne trouve pas dans une alimentation végétale et complète, c’est le taux élevé de graisses saturées, le risque élevé d’intoxication alimentaire, l’inflammation associée aux aliments d’origine animale et le risque accru d’hypertension artérielle, de maladie cardiaque et de diabète de type 2.

Inscrivez-vous pour découvrir l’alimentation végétale et accédez gratuitement à notre guide vegan, nos fiches de recettes et nos conseils santé et nutrition.

Manger vegan au mois de janvier

Lancez-vous !