Manger local, c’est mieux pour l’environnement que d’être vegan

Manger local est une bonne idée, car cela peut réduire les émissions dues au transport, mais il y a beaucoup d’autres facteurs en jeu, et les recherches menées par l’Université d’Oxford ont montré que presque tous les aliments végétaux étaient meilleurs pour la planète que presque tous les aliments animaux, et même le lait le plus durable était pire que le lait de soja le moins durable.1

Ce n’est certainement pas aussi simple que local=bon et importé=mauvais. De plus, à moins de cultiver ou de produire nos propres aliments, nous devons faire confiance aux étiquettes, et elles peuvent être très trompeuses. Par exemple, la plupart du bœuf nourri à l’herbe étiqueté « origine États-Unis » est en fait importé.2

Beaucoup de vegans mangent des aliments importés, comme tout le monde. Mais parce que l’impact de leur alimentation sur la planète – sur la déforestation, la pollution, le changement climatique et la perte d’espèces – est minimisé, c’est tout de même moins problématique que la consommation de viande. C’est pourquoi l’Université d’Oxford a conclu que devenir vegan était la chose la plus importante que nous puissions faire en tant qu’individus pour la planète.3

Inscrivez-vous pour découvrir l’alimentation végétale et accédez gratuitement à notre guide vegan, nos fiches de recettes et nos conseils santé et nutrition.

Manger vegan au mois de janvier

Lancez-vous !