Des animaux meurent pour les vegans aussi

Il n’y a pas moyen de vivre une vie parfaite dans ce monde imparfait, et certains animaux meurent accidentellement pendant la récolte, tandis que certains agriculteurs tirent sur les animaux, y compris les oiseaux, pour protéger les cultures. Nous n’aimons peut-être pas cela, mais c’est la réalité de l’agriculture commerciale moderne.

Cependant, il ne faut pas oublier que la plupart des cultures sont données aux animaux d’élevage,1 2 ce qui est un gaspillage étant donné qu’ils produisent moins de calories dans la viande, le lait et les œufs que ce qu’ils mangent. Si nous passons à une alimentation végétale, nous avons besoin de moins de récoltes, et non de plus, et nous réduisons donc aussi le nombre de décès d’animaux sauvages.

En outre, ce nombre relativement faible de décès en grande partie accidentels est à mille lieues des souffrances psychologiques et physiques délibérément infligées à des milliards d’êtres sensibles dans les élevages industriels et les abattoirs.

Des milliards sont mis en cage ou en caisse, souffrent de boiterie, d’escarres, de plaies de pression, de fractures ou de mammites, et sont ensuite transportés par camion pendant des jours et des jours pour être abattus. Des milliards ne respirent jamais de l’air frais ou ne marchent jamais sur la terre. Les femelles endurent le fait qu’on leur enlève leurs petits, qu’on les insémine encore et encore, et qu’elles ressentent la même perte. Une telle souffrance est totalement inutile.

Pour minimiser la souffrance des animaux sauvages et d’élevage, une alimentation végétale est clairement la meilleure solution.

Inscrivez-vous pour découvrir l’alimentation végétale et accédez gratuitement à notre guide vegan, nos fiches de recettes et nos conseils santé et nutrition.

Manger vegan au mois de janvier

Lancez-vous !