Est-ce naturel de manger de la viande ?

Qu’est-ce qui est naturel ? Un poulet qui ne peut pas vivre plus de six semaines, une dinde qui est incapable se reproduire sans intervention humaine ou une vache génétiquement sélectionnée pour produire un maximum de lait au détriment de propre sa santé ?

Les animaux d’élevage sont inséminés artificiellement, subissent de nombreuses mutilations et sont génétiquement façonnés pour avoir de grandes portées. Ils sont conçus pour engraisser le plus rapidement possible, sauf s’il s’agit de poules pondeuses, auquel cas ils sont conçus pour ne pas prendre de poids, car ça constituerait un gaspillage de nourriture. Ils reçoivent une alimentation artificielle, leurs cycles de reproduction sont manipulés avec des éponges hormonales insérées dans leur vagin et la durée de leurs journées est gérée par un éclairage artificiel. Il n’est pas possible d’imaginer quelque chose de moins naturel que l’industrie de l’élevage.

Souvent, ce que les gens cherchent à dire en posant cette question c’est plutôt : “les humains n’ont-il pas toujours mangé de la viande ?” et “ne sommes-nous pas physiologiquement faits pour consommer de la viande ?” La réponse à ces questions est «non» et «pas vraiment

La nourriture que nos ancêtres consommaient dépend de l’époque dont on parle, de quelle région du monde, mais aussi des saisons ou des conditions climatiques… Nous ne pouvons donc pas faire de généralité sur ce que les hommes ont toujours mangé. Mais le paléoanthropologue Richard Leakey estime que nos ancêtres préhistoriques étaient, en premier lieu, issus d’une alimentation végétale : «Nous ne pouvons pas déchirer la chair à la main, nous ne pouvons pas déchirer la peau à la main, et nous n’aurions pas été en mesure de nous débrouiller avec des sources de nourriture qui nécessitent des grandes canines.»

C’est un bon argument.

Regardez vos propres mains : elles sont inutiles pour déchirer de la chair. Et nous ne serions même pas assez rapide pour poursuivre une antilope boiteuse. Ces choses ne sont pas un problème pour les vrais carnivores, comme les jaguars et les tigres. Quant aux canines que les gens citent comme « preuve » que nous devrions manger de la viande, elles ne ressemblent en rien aux canines des carnivores et sont mal nommées.

De toute évidence, nous pouvons tolérer un peu de viande dans notre alimentation, mais notre corps ne s’y est jamais vraiment adapté. Nos intestins sont longs et ressemblent davantage à ceux des herbivores qu’à ceux des carnivores. Ces derniers ont un circuit digestif très court, car ils ont besoin d’évacuer rapidement les résidus de viande de leur système avant qu’ils ne pourrissent et ne les infectent. Les intoxications alimentaires chez l’homme restent principalement causées par des produits d’origine animale et la viande nuit, par bien des aspects, à la santé du corps humain. Elle est notamment responsable de risques accrus de maladies cardiaques, de diabète et de certains cancers. Une alimentation végétale protège contre ces maladies et d’autres encore.

Quant aux animaux qui se mangent entre eux, c’est le cas de certains mais pas de tous. Les espèces carnivores, n’ont simplement pas le choix. Un lion ne peut survivre qu’avec de la viande. Nous, nous avons le choix. Et notre corps nous remercie de choisir la nourriture végétale.

Télécharger le guide

Devenir vegan pour le carême

Télécharger le guide